background image
Soutien technique

Nos chercheurs du Québec à l'avant-plan de la recherche contre la COVID-19

Le gouvernement du Canada, par l’entremise des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), a lancé en février dernier un concours de financement pour des projets contribuant aux efforts mondiaux visant à endiguer l'éclosion du coronavirus.

 

Le 6 mars dernier, le ministre de la Santé du Canada a annoncé un investissement de 26,8 M$ sur deux ans dans 47 projets de recherche sur le coronavirus. Le 19 mars dernier, des fonds additionnels de 25,8 M$ pour 49 autres projets ont été annoncés.

 

Aujourd’hui, l’investissement total de cette intervention de recherche s’élève à 52,6 M$, répartis entre 96 équipes de recherche dans tout le pays. Parmi eux, nos chercheurs de l'Université de Sherbrooke, l’Université de McGill et l’Université de Laval ont reçu d'importants financements.

 

Découvrez nos héros :

 

Faculté de médecine de l’Université Laval et Centre de recherche du CHU de Québec -Université Laval

 

Gary Kobinger, Denis Leclerc et Louis Flamand, professeurs à la Faculté de médecine de l’Université Laval et chercheurs au Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval, ont reçu 2,1 millions de dollars de subvention pour mieux comprendre et combattre le coronavirus.

 

  • Le microbiologiste Gary Kobinger, reçoit 999 356 $. Reconnu notamment pour la mise au point d'un médicament et d'un vaccin contre le virus qui cause la maladie d’Ebola, il travaille pour ses recherches sur des vaccins expérimentaux contre le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 et le SARS-CoV-2.
     
  • Le docteur Denis Leclerc, chercheur au CHU de Québec-Université Laval et professeur titulaire reçoit 717 645 $. Il se concentre sur un vaccin à base de nanoparticules qui aura comme particularité de stimuler la production d’anticorps.
     
  • Le professeur Louis Flamand, directeur du Département de microbiologie, infectiologie et d’immunologie de l’Université Laval, reçoit 392 900 $. Il étudie la réponse immunitaire déclenchée par le virus responsable de l’épidémie de coronavirus actuelle.
     

Lire plus
 

 

Université de Sherbrooke

 

Richard Leduc, professeur-chercheur à la FMSS et au CRHUS, reçoit 865 000 $. Ses travaux de recherches portent sur la propagation du virus. Il collabore avec le laboratoire du Pr Éric Marsault, du Département de pharmacologie-physiologie de la FMSS ainsi que deux autres professeurs, le PFrançois Jean, du Département de microbiologie et immunologie de l’Université de Colombie-Britannique, et le Dr Gary Whittaker, professeur de virologie à l’Université Cornell aux États-Unis.

 

Lire plus

 


Université de McGill

 

David L. Buckeridge, et Amine Kamen, ont été choisis pour contribuer à la réponse mondiale à l'épidémie.

 

  • David L. Buckeridge, professeur au département d'épidémiologie, de biostatistique et de santé au travail, reçoit 500 000. Ses recherches et sa pratique portent sur l'informatique de la santé publique. Il s'intéresse en particulier à la surveillance automatisée pour détecter les épidémies et orienter les interventions de santé publique.
     
  • Amine Kamen, professeur à McGill et titulaire de la chaire de recherche du Canada en bioprocédés de vaccins viraux travaille en collaboration avec Denis Leclerc, professeur au Centre de recherche en infectiologie de l'Université Laval. Ensemble, ils mettront au point une formulation de vaccin qui pourra être stockée pendant une longue période. Leur objectif : produire des vaccins ayant une durée de conservation plus longue pour se préparer aux épidémies.

 

Lire plus

 

Infolettre du RISQ